Warning: preg_match() expects parameter 2 to be string, array given in /homepages/18/d394133182/htdocs/wp-includes/functions.php on line 5214

Encadrement des loyers : et une élucubration de plus !

« L’encadrement des loyers tel qu’il est conçu dans le projet de loi sur le logement et l’urbanisme (ALUR) est inopérant et peu efficace ». La FNAIM, comme d’autres organismes professionnels, le dit depuis longtemps. Mais, cette fois, la critique vient de la mouvance même qui porte le projet de loi ALUR. Elle émane, en effet, du Conseil d’analyse économique (CAE), instance consultative attachée au service du Premier ministre.

Loin de nous l’idée d’encenser les travaux – et les conclusions – du CAE. D’abord, parce que la solution alternative qu’il préconise à l’encadrement et à la garantie des loyers n’est pas plus probante que celle contenue dans la loi ALUR. Pis, de l’aveu même des auteurs de l’étude (cités dans Les Echos du 24 octobre), elle serait encore plus coûteuse pour les finances publiques.

Nous ne cautionnerons pas non plus la pensée du CAE parce que c’est lui qui, dans une précédente étude de septembre 2013, préconisait d’imposer les propriétaires sur le « loyer fictif » de leur résidence principale. Lui aussi qui, dans le même rapport, tient ces propos édifiants : « Les économistes s’accordent pour considérer que, parmi tous les revenus du capital, les revenus fonciers devraient être les plus lourdement imposés : la majeure partie de ces revenus est de la rente (la rente foncière) qui peut être taxée sans effet négatif sur l’économie » !

Ce n’est pas avec de telles élucubrations que l’on donnera des logements aux Français. De ce pavé dans la marre jeté par le CAE, nous ne retiendrons donc qu’un seul enseignement : il fait éclater au grand jour l’impéritie qui a prévalu dans la préparation du projet de loi ALUR, aujourd’hui en 2e lecture devant le Sénat.

Plutôt que de succomber aux charmes de leurs muses idéologiques, nos gouvernants auraient été plus inspirés d’écouter et de prendre en compte le discours des professionnels de l’immobilier fondé sur la responsabilité, l’expérience, le pragmatisme et, n’en déplaise à certains, mû par la seule préoccupation de préserver un strict équilibre des relations locataires-propriétaires.

3 Reponses à Encadrement des loyers : et une élucubration de plus !

  1. DIAB TAHAR dit :

    Je suis un propriétaire bailleur j ai mis toute ma santé et toutes mes économies, plus de 25 ans de sacrifice moi et mes enfants pour améliore un peu notre vie et si possible laisser quelque chose à mes enfants je paye mes impôts que je trouve excessif par rapport à l’investissement de plus c’est devenu plus difficile de louer un logement car étant la conjoncture actuelle et les contraintes administratives, les enfants restent de plus en plus chez leurs parents j’ai l’impression de me faire voler pendant que mes enfants et moi se privions pour arriver à quelque chose, d’autres en profite de la vie, moi pas et avec cette loi j ai l’impression que ce bien n’est plus à moi, qu’on est en train de me spolier je me suis trop sacrifié pour accepter ça je ne peux pas il ne faut pas se laisser faire ne pas s’arrêter à la pétition, il faut demander un rdv avec les hautes autorités du gouvernement ou manifester il faut nous tenir informés des suites à donner merci. Cordialement

    soleil.d21@gmail.com
    100 RUE EDMOND ROSTAND 13340 ROGNAC

  2. locat'me dit :

    Bonjour,

    Il est vrai qu’aujourd’hui l’état prend vraiment le sujet de l’immobilier à bras le corps et que les propriétaire en paient malheureusement le prix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *