5% des locataires ont peut-être eu une baisse de 5% de loyer… ! Fallait-il un bilan pour cela ?

Emmanuel Cosse, ministre du Logement, a fait aujourd’hui le bilan de la première année de l’encadrement des loyers. Un non-événement, car seulement 5% des locataires ont potentiellement bénéficié d’une baisse de 5% de leur nouveau loyer, déclare la FNAIM.

Revenons sur les chiffres et surtout les approximations de Madame la Ministre :

  • 30% de loyers en baisse : mais elle oublie de préciser que seuls 15% du parc est renouvelé chaque année. Cette baisse n’a donc touché que 5% du total des locations.
  • Doublement des loyers depuis 2000 : non, il n’a jamais eu lieu. « Selon l’INSEE, l’augmentation entre 2000 et 2016 n’a été que de 38%, soit en moyenne 2% par an*. À Paris (source OLAP), les loyers du parc privé ont augmenté entre 2000 et 2016 de +73%, soit +3,5% par an en moyenne » précise Jean-François Buet, Président de la FNAIM.

Et la ministre d’oublier un autre chiffre important, sur la même période, entre 2000 et 2014 la taxe foncière a augmenté de 70%. « On est loin des propriétaires qui s’enrichissent sur le dos de leurs locataires », continue-t-il.

« Malgré les affirmations de Madame la Ministre, après 1 an d’application, l’encadrement des loyers a montré son inaction. Les candidats à la location ont toujours autant de difficultés à trouver un logement malgré la mise en œuvre de cette mesure. L’étendre à la proche banlieue parisienne, à Lille ou encore Grenoble, ne changera rien à cette situation. Errare humanum est, perseverare diabolicum ! » conclut Jean-François Buet.
* indice des loyers dans l’indice des prix qui comprend, les HLM, mais les loyers HLM ont augmenté au moins aussi vite que ceux du secteur privé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *